English     Español

Les flûtes traversières baroques


les matériaux



Le buis (buxus sempervirens) :



Il s'agit de buis francais, stocké depuis plus de 15 ans. Je respecte au cours de la fabrication des temps de repos et de huilage, afin d'éviter les déformations ultérieures.
Le buis donne une sonorité chaude et lumineuse, et un caractère plus "intimiste" que celui que peut produire le grenadille.

La résine imitation ivoire :



La résine que j'utilise pour les viroles est une résine polyester, excellent substitut à l'ivoire naturel et qui reproduit assez bien ses caractéristiques, notamment sa couleur et son veinage.

L'ivoire naturel :


L'ivoire d'éléphant est maintenant interdit à la commercialisation en France, par arrêté du 16 août 2016

L'argent :



J'utilise pour les clefs de l'argent 805 (80,5% d'argent). Il est d'une bonne rigidité, et résiste bien à la corrosion.
Possibilité d'avoir des clefs gravées (gravure traditionnelle "à main levée" réalisée par un professionnel), gravures inspirées de celles d'instruments originaux. Prix sur demande.

Photographies des différentes phases de fabrication :


Le buis brut, et son débit pour réaliser les carrelets :

Passage au tour pour la mise au rond, et perce intérieure avec alésoir à la forme :

Huilage de la perce, collage des bagues, tournage extérieur, ponçage, et mise à la teinte après mordançage :

Polissage externe, réalisation de la clef et montage sur la patte :

Fraisage des alésoirs de la flûte Rippert, et tournage (alésage) d'un capuchon en ivoire :


 
Accueil
 
Flûtes baroques
 
Flûtes andines
 
Vente et services
 
Entretien
 
Liste des prix
 
Galeries photos
 
 
Actualités
 
Me contacter
 
Liens
 


à partir de/from/desde
20 février 2018

Pierre Etchegoyen
Chaunac
46300 Gourdon
France

Tél. +33 6 14 36 31 96