English     Español

Les flûtes traversières baroques


les matériaux



Le buis (buxus sempervirens) :



Il s'agit de buis francais, stocké depuis plus de 15 ans. Je respecte au cours de la fabrication des temps de repos et de huilage, afin d'éviter les déformations ultérieures.
Le buis donne une sonorité chaude et lumineuse, et un caractère plus "intimiste" que celui que peut produire le grenadille.

L'ébène du Mozambique ou grenadille (Dalbergia melanoxylon) :



Ce bois d'une belle couleur sombre, presque noir, et avec un fin veinage brun rouge, appartient à la famille des palissandres. Sa forte densité (1,35) lui donne des caractéristiques acoustiques remarquables.
Par rapport à l'ébène noir du Gabon, il a l'avantage d'être beaucoup moins sensible au fendillement, c'est pourquoi je l'utilise.
Il possède une grande stabilité, et une quasi imperméabilité à la salive. La finesse de son grain permet un très bon fini des surfaces et de la perce, donnant un son pénétrant avec beaucoup d'harmoniques.
Il est maintenant classé en annexe II de la CITES depuis le 2 janvier 2017. Les procédures sont les mêmes que celles du palissandre de Madagascar, lire ci-dessous.

Le palissandre de Madagascar (Dalbergia greveana) :



De couleur brun foncé, à reflets violacés, avec de fines rayures de couleur brun-noir, ce bois possède une belle texture fine. Sa densité est d'environ 0,8 à 0,9.
Ce bois précieux est très recherché pour l’ébénisterie, les meubles, la marqueterie, ... et bien sûr pour les instruments de musique dont les flûtes romantiques et classiques de la fin 18è et début 19è. Il résiste très bien à l'humidité.
En raison de sa surexploitation, ce bois est maintenant protégé par la CITES depuis le 12 Juin 2013 (passé en annexe II). Je possède un petit stock, déclaré auprès de DREAL Limousin, que je vais utiliser jusqu'à épuisement.
Le son est riche et dense, avec des sensations différentes de celles du buis, avec davantage d'harmoniques dans les aigus.
L'utilisation et la commercialisation des bois de Palissandre (espèces Dalbergia) sont régies par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction CITES, appelée également Convention de Washington.
Les procédures imposent à tout professionnel qui utilise les bois de palissandre la déclaration de leur stock. Un protocole de déclarations très précis a été mis en place ; celui-ci touche aussi bien les fabricants que les musiciens. Depuis le 2 janvier 2017, les fabricants doivent préciser sur leurs factures commerciales (ou sur une attestation mentionnant spécifiquement les références de la facture commerciale) les informations établissant la traçabilité du bois utilisé pour fabriquer l’instrument.
S’agissant des instruments achetés avant le 2 janvier 2017, les fabricants ou revendeurs peuvent produire une attestation établissant que l’instrument a été fabriqué avec du bois prélevé antérieurement à la date d’entrée en vigueur de la CITES pour l’espèce considérée.
Mes factures mentionneront tous ces éléments, et pour les instruments que vous avez déjà acquis (pour l'ébène du Mozambique et le palissandre de Madagascar) je rédigerai une attestation à votre demande.
De plus, pour la réexportation hors de l'Union Européenne, il est nécessaire d'acquérir les autorisations de réexportation (moi) et d'importation (vous). Je vous tiendrai informé au moment de votre commande.
Pour une information plus complète et très bien faite, avec les liens ad hoc, lire un article de Rémi Caron pour La Traversière, intitulé "MESSAGE D’INFORMATION AUX PROPRIETAIRES DE FLÛTES EN BOIS"

La résine imitation ivoire :



La résine que j'utilise pour les viroles est une résine polyester, excellent substitut à l'ivoire naturel et qui reproduit assez bien ses caractéristiques, notamment sa couleur et son veinage.

L'ivoire naturel :


L'ivoire d'éléphant est maintenant interdit à la commercialisation en France, par arrêté du 16 août 2016

L'argent :



J'utilise pour les clefs de l'argent 805 (80,5% d'argent). Il est d'une bonne rigidité, et résiste bien à la corrosion.
Possibilité d'avoir des clefs gravées (gravure traditionnelle "à main levée" réalisée par un professionnel), gravures inspirées de celles d'instruments originaux. Prix sur demande.

Photographies des différentes phases de fabrication :


Le buis brut, et son débit pour réaliser les carrelets :

Passage au tour pour la mise au rond, et perce intérieure avec alésoir à la forme :

Huilage de la perce, collage des bagues, tournage extérieur, ponçage, et mise à la teinte après mordançage :

Polissage externe, réalisation de la clef et montage sur la patte :

Fraisage des alésoirs de la flûte Rippert, et tournage (alésage) d'un capuchon en ivoire :


 
Accueil
 
Flûtes baroques
 
Flûtes andines
 
Vente et services
 
Entretien
 
Liste des prix
 
Galeries photos
 
 
Actualités
 
Me contacter
 
Liens
 


Pierre Etchegoyen
rue Emile Bouy
19190 Aubazine
France

Tél. +33 6 14 36 31 96

Professional registration number (SIRET) : 39156701300035